Action juridique de la CGT pour l’extension du protocole de fin de grève à tous les salariés de PSA Aulnay

Version imprimableVersion PDF
Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay
19/08/2013
Vendredi 16 août dernier, la CGT de PSA Aulnay a entamé une action juridique au Tribunal de Grande Instance de Paris en tant qu’intervenant volontaire afin d’imposer à la direction de PSA d’étendre à l’ensemble des salariés de l’usine de PSA Aulnay toutes les mesures du protocole de fin de grève obtenues par quatre mois de grève.
 
Les demandes de la CGT ont été reçues et enregistrées par le Tribunal.
 
Dès la signature du protocole de fin de grève, le 17 mai dernier, la CGT avait estimé que toutes les mesures devaient être appliquées à l’ensemble des salariés d’Aulnay et même de Rennes.
 
La CGT avait appelé tous les salariés à s’engouffrer dans la brèche ouverte par les centaines de grévistes (210 à la fin des quatre mois de grève).
 
Dès lors, la CGT a utilisé tous les moyens pour faire cesser cette injustice inacceptable et faire reculer la direction : mobilisation des salariés, débrayages réunissant plusieurs centaines de salariés, tracts, interventions au CE…
 
L’attitude bornée de la direction est incompréhensible et très étonnante. En effet, une jurisprudence fortement établie impose à tout employeur d’étendre un accord signé à tous les salariés de l’établissement. La direction de PSA ne peut l’ignorer.
 
La CGT a donc décidé d’intervenir juridiquement au TGI de Paris (audience du 16 août dernier) pour faire respecter la législation et faire cesser cette situation injuste.
 
Le TGI rendra sa décision le 10 septembre prochain.
 
Jean-Pierre Mercier
DS CGT PSA Aulnay et DS Central adjoint CGT du groupe PSA