Des centaines de suppression d’emplois, l’usine de PSA Poissy menacée

Version imprimableVersion PDF
Communiqué de presse de la CGT PSA Poissy
24/11/2014
Suite au CCE extraordinaire du 24 novembre concernant le nouveau plan de suppression d’emplois, un CE extraordinaire se tient à l’usine de Poissy ce mardi 25 novembre.
La direction locale de Poissy devrait communiquer ses objectifs chiffrés de suppression d’emplois pour 2015 en termes de départs « volontaires » et de congés séniors. 
La CGT s’attend s’attends à ce que Poissy paye un lourd tribu avec plusieurs centaines d’emplois supprimés annoncées ce qui menacerait directement l’usine.
 
Au 1er  janvier 2015, la direction s’apprête à fermer la moitié de l’usine en la passant en mono-flux et en délocalisant les productions de la 208 et de la C3 en Slovaquie.
 
Au CCE, la direction a annoncé l’extension des modalités du congé sénior de PSA Rennes, aux usines de Poissy et de Saint-Ouen sans embauche en CDI en contre-partie.
Le départ anticipé en préretraite passerait de 3 à 5 ans. 
 
La CGT revendique l’extension du congé sénior de PSA Rennes à l’ensemble du groupe avec une indemnisation plancher en augmentation mais surtout avec des embauches de jeunes en CDI correspondants.
Sans ces embauche de jeunes en CDI, le congé sénior devient une véritable machine à vider les usines.
 
Aux annonces du CE de ce mardi 25 novembre, il faut ajouter :
Les 98 emplois supprimés suite au démontage de l’équipe de nuit et du VSD de l’Emboutissage.
La confirmation de la mise en place du chômage tournant pour 120 salariés dès le 1er décembre.
 
Pour la CGT, PSA prépare le terrain pour la fermeture de l’usine. 
La CGT exige le maintien des emplois avec une embauche de jeune en CDI pour un départ d’un ancien en préretraite.
 
Conférence de presse mardi 25 novembre à 12h30
sur le parking de l’usine porte de Poissy