Entretien Ayrault - Varin : la CGT demande des actes

Version imprimableVersion PDF
Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay
24/07/2012

blocage du plan de licenciements

négociation d'un accord sur le maintien de tous les emplois

Suite à la rencontre entre M. Varin et le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, la CGT a bien entendu les déclarations et les engagements verbaux du PDG du groupe PSA.

La CGT tient a rappeler que les dernières déclarations de M. Varin ne sont pas nouvelles. M. Varin avait promis et avait réussi à rassurer l'ancien Premier Ministre M. Fillon ainsi que l'ancien Ministre à l'Industrie Eric Besson, sur le fait que PSA n'envisageait pas de fermer une usine en France et déjà à l'époque qu'il n'y aurait aucun licenciement...

Les déclarations des anciens responsables politiques gouvernementaux sur le fait qu'ils n'avaient aucune raison de douter en la parole et dans les promesses de M. Varin sont suffisamment récentes pour qu'aujourd'hui, les salariés ne satisfassent pas de nouvelles promesses orales de leur PDG.

M. Varin assure qu'il n'y aura pas de licenciement sec ? M. Varin doit donc purement et simplement annuler les deux plans de licenciements collectifs (PSE) qui sont toujours à l'ordre du jour de la réunion du CCE extraordinaire du 25 juillet.

M. Varin dit vouloir s'engager dans un dialogue social exemplaire ? Alors il doit s'engager à tenir compte des revendications des salariés sur le maintien de tous les emplois en bloquant la procédure de mise en place des PSE.

Il  ne peut y avoir de dialogue social exemplaire alors que les salariés ont la tête sur le billot et que la lame de la guillotine descends inexorablement.

Trop de promesses orales ont été faites à l'ancien gouvernement pour qu'aujourd'hui l'actuel gouvernement donne quitus aux dirigeants de PSA. Le Président de la République, lui même, reconnu le 14 juillet, que les dirigeants de PSA avaient menti.

Les salariés de PSA sont en droit de demander au Gouvernement actuel de prendre les mesures nécessaires pour que les nouvelles promesses orales de M. Varin se transforment en actes concrets :

- Blocage des plans de licenciements collectifs

- Organisation rapide d'une réunion tripartite afin que les salariés obtiennent des garanties contractuelles sur la garantie de tous les emplois CDI-intérimaires-sous-traitants.

Pour la CGT, sans blocage des plans de licenciements, les nouvelles promesses orales de M. Varin restent de belles promesses d'un PDG qui maintient son objectif de licencier 1400 salariés à Rennes et fermer l'usine d'Aulnay.

Conférence de presse de la Fédération de la Métallurgie CGT à Montreuil

aujourd'hui à 11h30

Aulnay, le 24 juillet 2012

Jean-Pierre Mercier

DS CGT PSA Aulnay

DS Central adjoint CGT du groupe PSA