Le DRH de PSA Aulnay attaque les média et revient sur la promesse donnée au Maire d’Aulnay

Version imprimableVersion PDF
Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay
16/06/2011

Une réunion du Comité d’Etablissement extraordinaire de PSA Aulnay a eu lieu ce matin. Le La direction demandait aux syndicats de se prononcer sur un projet de montée en cadence (+5%) sans effectif supplémentaire. Aucun syndicat n’a donné son accord.
En effet, lors de cette même réunion la direction a confirmé les jours de chômage à venir : 15 juillet, 29 juillet et 1ère semaine de septembre. Pour la CGT, il est d’abord inacceptable de vouloir faire travailler plus les salariés et de les faire chômer quelques semaines plus tard.
Concernant les publications de documents confidentiels annonçant un plan de fermeture de PSA Aulnay, le DRH, M.Courcelles, a vivement attaqué les médias, en particulier Mediapart les accusant de « fouteurs de troubles ayant des méthodes condamnables ».
Il est ensuite revenu sur la rencontre entre la direction et le Maire d’Aulnay, M.Segura, en affirmant « je ne suis pas sûr que 2016 ait été prononcé ».
Pour la CGT cela confirme que la direction suit son plan de fermeture qu’elle a prévu depuis des années :
Septembre 2012 : annonce de la fermeture
Janvier 2013 : passage en une équipe au lieu de deux
Janvier 2014 : fermeture de l’usine.
Et même chiffré le coup du plan social à 186 millions !
 La CGT a demandé officiellement à PSA de s’engager par écrit devant les syndicats et le gouvernement dans un accord conventionnel tripartite (l'Etat, PSA, Syndicats) :

  1. A ne pas fermer les sites et garantir tous les emplois et tous les salaires de tous les salariés travaillant sur le site au moins jusqu’en 2016, c'est-à-dire au minimum pendant 5 ans.
  2. L'attribution de la fabrication de futurs modèles sur les trois sites concernés.