Premier bilan des engagements non tenus de PSA en termes d’emploi

Version imprimableVersion PDF
Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay
25/10/2013
À 45 jours (ouvrés) de l’envoi des lettres de licenciement, 1 000 salariés restent sans solution d’emploi !
 
Le 12 juillet 2012, lors d’une réunion exceptionnelle du CCE, était annoncée officiellement la fermeture de l’usine d’Aulnay. 
 
M. Varin s’engageait à n’envoyer aucun salarié au Pôle emploi, promettant 1 500 reclassements internes, essentiellement à Poissy, et 1 500 emplois qui devaient sortir de terre au titre de la ré-industrialisation
 
Les salariés ont mené pendant plus de 18 mois une longue lutte dont 4 mois de grève, au terme de laquelle le PSE a été sensiblement amélioré. Malgré tout, nous restons très loin du compte.
 
À cette occasion, la CGT organise une conférence de presse pour faire le premier bilan chiffré de l’application catastrophique du PSE :
Pourquoi reste-t-il plus de 1 000 salariés sans solution d'emploi ?
Pourquoi les mutations internes sont elles aussi peu nombreuses ?
Où en est-on de la ré-industrialisation ?
Où en est-on des salariés de plus de 50 ans et des salariés handicapés ?
Où en est-on de l’extension à tous les salariés des avantages du protocole de fin de grève (prime de 19 700 € sans condition) ?
 
Jean-Pierre Mercier
DS CGT PSA Aulnay
DS Central adjoint CGT du groupe PSA