Résultats financiers qui explosent : La direction n’a plus aucune raison de poursuivre le blocage des salaires instauré depuis 2013 !

Version imprimableVersion PDF
Communiqué de presse de la CGT PSA Citroën
18/02/2015

Les résultats explosent. La direction n’arrive plus à cacher que l’entreprise fait des bénéfices, gagne de l’argent et a des milliards en caisse.

Le ton triomphaliste des communiqués de la direction ne peut faire oublier que tout cet argent gagné l’a été sur le dos des salariés : derrière les expressions « plan Back in the race fédérateur » et « réduction des coûts fixes », il y a des milliers d’emplois supprimés, et aujourd’hui des salariés obligés à travailler gratuitement les samedis, avec des primes supprimées et des congés payés attaqués.

Les salariés du groupe PSA n’ont jamais touché aussi peu d’argent et ils n’ont jamais travaillé autant.

Cette situation est inacceptable et elle doit changer !

·      La direction n’a donc plus aucun prétexte pour poursuivre le blocage des salaires instauré depuis 2013.

La dernière augmentation générale date de mars 2012 (33€ par mois)

La CGT exige une augmentation uniforme de tous les salaires de 300 € afin de rattraper le retard important pris en termes de baisse du pouvoir d’achat.

·      La direction n’a donc plus aucun prétexte pour continuer à imposer les mesures de l’accord de compétitivité signé en octobre 2013 qui vise à diminuer la rémunération de des salariés.

La CGT exige la suspension de toutes les mesures de l’accord de compétitivité qui font  chuter l’ensemble des rémunérations des salariés.

Les salariés du groupe PSA n’ont jamais touché aussi peu d’argent et ils n’ont jamais travaillé autant.

·      La direction n’a donc plus aucun prétexte pour continuer sa politique de suppression d’emploi.

La CGT exige l’embauche d’un intérimaire ou d’un chômeur  pour chaque départ volontaire ou en pré-retraite ou en retraite.

 

Jean-Pierre MERCIER

Délégué Syndical Central