AFP

PSA: Ayrault "comprend" les "tensions", veut la poursuite du dialogue

AFP
13/12/2012
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré mercredi qu'il "comprenait" les "tensions" et les "inquiétudes" au sein du groupe PSA et demandé que le dialogue entre partenaires sociaux "se poursuive" après les dégradations survenues à Poissy (Yvelines). "Nous sommes face à une situation très difficile. Aujourd'hui nul n'ignore, et les salariés de ce groupe les premiers, que l'industrie automobile, et particulièrement PSA, connaît de très graves difficultés, qui sont préoccupantes pour l'avenir, en termes d'emplois d'abord", a-t-il dit, interrogé par BFMTV depuis le Maroc où il est en visite jusqu'à jeudi.

Contre la fermeture de leur usine, les PSA d'Aulnay peaufinent leur stratégie

AFP
16/07/2012
AULNAY-SOUS-BOIS (Seine-Saint-Denis) - Des actions ponctuelles plutôt qu'une grève illimitée: contre la fermeture de leur usine, les syndicats de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois étudient la meilleure stratégie à adopter pour gagner une bagarre qui s'annonce comme un "marathon".

Chômage technique à PSA Peugeot-Citroën

AFP
01/03/2012
L'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-Bois a mis tous ses ouvriers au chômage technique pendant une semaine. Les ouvriers du l'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-Bois sont au chômage technique cette semaine. Selon la direction, l’objectif de cette mesure est de réguler les stocks. Du côté des syndicats, on dénonce un "détournement de l'argent public".

PSA Aulnay: le maire veut une table ronde sur l'avenir de l'usine

AFP
30/06/2011

PARIS, 30 juin 2011 (AFP) - Le maire d'Aulnay-sous-Bois, Jacques Segura (PS), a annoncé jeudi avoir demandé au préfet de Seine-Saint-Denis d'installer à la rentrée une table ronde pour obtenir des précisions sur l'avenir de l'usine PSA Peugeot Citroën de sa commune.

La CGT critique des suppressions d'emploi à l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois

AFP
18/11/2010

AULNAY-SOUS-BOIS (Seine-Saint-Denis), 18 nov 2010 (AFP) -
La CGT a critiqué jeudi 280 suppressions d'emploi à l'usine PSA Peugeot Citroën d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où l'équipe de nuit a été supprimée début octobre.
En juin, la direction avait annoncé la fin des contrats de quelque 600 intérimaires et une mobilité interne pour 300 contrats à durée indéterminée travaillant la nuit.

Subscribe to RSS - AFP