Motion de soutien de la Section Syndicale CGT FAPT Nantes Bretagne

Version imprimableVersion PDF
28/01/2013

 

Au nom de la section syndicale CGT des facteurs du centre ville de Nantes, je tiens à vous faire part dès ce soir de notre soutien, au soir de ce 9e jour de grève. 

Vous le savez : votre lutte est exemplaire.

Exemplaire de la guerre ouverte menée par des patrons et des actionnaires riches à millions. Exemplaire par la combativité que vous montrez (on vous a vu la télé !) pour défendre vos emplois.

A chaque fois que vous passez à la télévision, ce que vous dites parle à tous : car tous les travailleurs de ce pays savent bien qu’on est tous concernés par la lutte contre les licenciements et les suppressions d’emplois.

Aujourd’hui les médias ont parlé de la menace qui vient de tomber contre les ouvriers de chez GOODYEAR, après la belle image, tout le programme que représente votre fraternisation avec les ouvriers de RENAULT Flins. Ce que vous avez fait là, il faudrait que nous le fassions dans tout le pays.

Aulnay, Flins : deux villes et deux usines qui parlent à bien des postiers de ce pays, car bien des postiers ont commencé leur carrière à La Poste en région parisienne… C'est mon cas, qui ai commencé ma carrière de postier au Bourget, et qui connais bien Dugny, Drancy, Le Blanc Mesnil, Aulnay... Et certains postiers du 93 sont d'anciens intérimaires de votre usine... 

Je sais aussi que l’on parle de votre lutte dans bien des pays : les ouvriers immigrés qui sont pour certains retournés dans leur pays d’origine vous voient aussi à la télévision…

Alors oui, votre combat « parle » à bien des travailleurs, évidemment dans toutes les villes du 93, mais bien au-delà : on est tous concernés par le combat pour interdire ces suppressions d’emplois. 

Certains communiqués du Syndicat CGT de l’usine d’Aulnay ont d’ores et déjà été distribués à tous les postiers de trois Plateformes de Distribution du Courrier (Nantes Bretagne, Nantes Eraudière et Nantes Beaulieu) : si on veux y arriver le plus vite possible, à cette lutte d’ENSEMBLE de tous les travailleurs de ce pays, il faut informer sur les luttes de ceux qui luttent.

Bravo Camarades pour votre lutte.

Pour la section syndicale,

Stéphane PELLEGRINI