PSA : il faut négocier et non réprimer !

Version imprimableVersion PDF
Marie-George Buffet
21/01/2013
Alors qu’elle a décidé de fermer l’usine d’Aulnay et de supprimer 11 000 emplois dans le groupe, la direction de  PSA vient d’employer la force avec des méthodes inacceptables à l’encontre des ouvriers de l’usine d’Aulnay qui luttaient pour la défense de leur emploi. Je demande solennellement à la direction du groupe de faire cesser tout agissement et toute méthode répressive à l’encontre de ces salariés en lutte dont je soutiens l’action. L’heure n’est pas à manier le bâton mais à ouvrir de véritables négociations. Des propositions alternatives à la fermeture ont été faites par les salariés et leurs syndicats, il est maintenant urgent qu’un débat sérieux s’organise pour les entendre.
 
 Marie-George Buffet
Députée, ancienne Ministre
 Stains, le 21 janvier 2013