des salariés de PSA Aulnay empêchent Montebourg d'inaugurer le train de l'industrie

Version imprimableVersion PDF

 

Des salariés PSA d'Aulnay empêchent Montebourg d'inaugurer le Train de l'industrie

Mis à jour le  , publié le 
Des salariés de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois manifestent gare de Lyon, à Paris, le 19 mars 2013.

Des salariés de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois manifestent gare de Lyon, à Paris, le 19 mars 2013.

(PIERRE VERDY / AFP)
 
 
 
 
4Chacun dans son coin. Mardi 19 mars, une centaine de salariés de l'usine PSAd'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ont manifesté à la gare de Lyon, où Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, devait inaugurer le Train Industrie et innovation. Cet événement promeut les possibilités de formation et d'emploi dans le secteur industriel.

Les manifestants, arrivés avant la cérémonie prévue à 16h30, ont exigé que le ministre les rencontre et s'exprime publiquement sur le quai. Refus du ministre, qui s'est réfugié dans une salle de la gare mise à disposition par la SNCF. Il a proposé d'y recevoir une délégation d'une quinzaine de grévistes. Qui ont refusé également.

Faute d'accord et après plus de deux heures d'attente de part et d'autre, aucune rencontre ne s'est tenue et l'inauguration n'a pas eu lieu. Devant la presse, chacun campe sur ses positions : "Ça fait dix-neuf mois qu'on lutte et dix semaines qu'on est en grève. On veut lui poser des questions", s'agace Jean-Pierre Mercier, délégué CGT. "J'ai proposé à M. Mercier de le recevoir" et "tous les arguments ont été opposés pour ne pas me rencontrer", rétorque de son côté le ministre. Les manifestants entendaient demander la nomination d'un "médiateur" dans le conflit autour de la fermeture du site d'Aulnay.

Date de publication: 
20/03/2013