Ils soutiennent les grévistes de PSA Aulnay

Version imprimableVersion PDF

Le 4 février, quelque 440 salariés de PSA Aulnay entamaient leur troisième semaine de grève totale, alors que la direction veut fermer leur usine à moindre frais. Complaisamment reprise par les médias, celle-ci tente de faire passer ces salariés pour des casseurs et des délinquants. Sept militants ont été convoqués à la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis et cinq sont menacés de licenciement avec mise à pied conservatoire. Ces grévistes ne sont pas quelques irréductibles isolés.

Date de publication: 
08/02/2013