Pourquoi il ne faut pas laisser tuer PSA Aulnay

Version imprimableVersion PDF

 

La C3 marche du feu de dieu et pourtant PSA veut liquider l'usine phare qui la construit. Accepter cette fermeture, c'est valider le saut dans une société dite "compétitive", dont les conséquences seront lourdes pour les salariés. "Il faut suspendre immédiatement les licenciements et la destruction d'Aulnay", réclame notamment Hervé Bramy, responsable du PCF 93.
 
Date de publication: 
15/11/2012