PSA : l’usine d’Aulnay ne pourra bientôt plus assembler de voitures

Version imprimableVersion PDF

Gwenael Bourdon | Publié le 30.08.2013, 11h34 | Mise à jour : 12h08

L’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), vouée à la fermeture en 2014, cessera d’assembler des Citroën C3 fin octobre début novembre, a annoncé la direction ce vendredi matin en comité d’établissement. «Nous n’aurons bientôt plus assez de monde pour assembler des véhicules complets», précise une porte-parole. Le site industriel continuera ensuite à produire des pièces (type capot ou portière), au sein de son atelier ferrage, «mais il ne s’agira plus d’un travail en ligne», souligne encore la direction.
 
L’usine, qui a fermé cinq semaines cet été, va reprendre une petite activité lundi prochain, avec 1300 à 1400 salariés, soit moins de la moitié des effectifs au 12 juillet 2012, lorsque le groupe automobile avait annoncé son projet de fermeture (dans le cadre d’un plan aboutissant à la suppression de 11 000 postes entre 2012 et 2014. «Concrètement, aujourd’hui, moins de 20% des postes sont couverts au sein de l’atelier montage», souligne la direction, qui songe à réorganiser les journées de travail en concentrant la production sur quelques heures seulement.
 
Cette annonce «n'est en aucune façon une surprise», affirme de son côté le maire PS d'Aulnay. Gérard Ségura, qui souhaite qu'il n'y ait «pas de fermeture définitive du site de PSA-Aulnay avant que chaque salarié ne dispose d'une issue à sa situation». Dans un communiqué, l'élu évoque l'implantation annoncée de la société ID Logistics, censée créer 540 emplois. «A ce jour, la direction de PSA évoque un objectif d'embauche de 150 salariés d'ici fin 2013», note-t-il.
Sur les 1400 personnes qui ont déjà quitté l’usine d’Aulnay, PSA indique que 500 ont été reclassées en interne, 500 en externe, les autres ayant opté pour un congé de reclassement, ou un plan senior. Parmi les salariés qui restent, 850 «ont déjà un projet dans les tuyaux et 550 ne se sont pas encore déterminés».
Source: 
Date de publication: 
30/08/2013