Dans la presse

  • Les salariés de PSA prennent la défense d'Ahmed

    Le Parisien
    29/04/2011

    «Ahmed! Ahmed! Ahmed! » Son prénom a été scandé hier par les manifestants rassemblés aux portes de l’usine PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay. « Voir autant de gens rassemblés pour moi, ça fait chaud au cœur », confie Ahmed Berazzel, sourire aux lèvres. Le jeune délégué CGT est depuis octobre dernier sous la menace d’un licenciement.

  • C'est l'automne: la chasse à la CGT est ouverte

    L'Humanité Dimanche
    11/03/2011

    À la CGT, c'est connu, on a des gros bras et une grande gueule. Pour sanctionner les militants qui les dérangent, les patrons n'hésitent pas à raviver ces clichés calomnieux. A France 3 Paris île-de-France, la direction accuse ainsi Jacques Rivière. sans preuves, d'avoir "agressé physiquement" un cadre et "proféré des menaces verbales" le 20 octobre dernier, un jour de grève. De fait, c'est pourtant le délégué quii s'est vu prescrire un arrêt de travail à la suite de coups qu'il a reçus.

  • L'inspection du travail s'oppose au licenciement du syndicaliste de PSA

    Le Parisien
    22/02/2011

    Soulagement, hier, du côté de la CGT. L’inspection du travail vient de s’opposer au licenciement d’un jeune délégué syndical de l’usine PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay. Ahmed Berrazzel. La direction du site lui reprochait des « faits inacceptables » — notamment une altercation avec un chef d’équipe à la suite d’un débrayage le 25 octobre.

  • PSA/Aulnay : la liberté syndicale bafouée ! Soutien à Ahmed Berrazzel

    L'Humanité
    13/02/2011
    L’entreprise PSA/Citroën Aulnay aurait-elle peur de la démocratie sociale sur son site ? C’est une question que l’on peut se poser ces derniers temps en ayant connaissance du sort que la direction réserve au jeune Ahmed Berrazzel, élu CGT au CHSCT de son entreprise. En effet, ce syndicaliste est menacé de licenciement par la direction sous de faux prétextes, masquant mal le vrai fond de l’affaire.
  • Ahmed Berrazzel, dans la ligne de mire de PSA

    L'Humanité
    19/11/2010

    18 jours de mise à pied et une menace de licenciement. Une série de sanctions d’une rare sévérité s’abat sur un jeune délégué CGT qui paye son activisme syndical.

  • La CGT critique des suppressions d'emploi à l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois

    AFP
    18/11/2010

    AULNAY-SOUS-BOIS (Seine-Saint-Denis), 18 nov 2010 (AFP) -
    La CGT a critiqué jeudi 280 suppressions d'emploi à l'usine PSA Peugeot Citroën d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où l'équipe de nuit a été supprimée début octobre.
    En juin, la direction avait annoncé la fin des contrats de quelque 600 intérimaires et une mobilité interne pour 300 contrats à durée indéterminée travaillant la nuit.

Pages