Il faut augmenter les salaires

Version imprimableVersion PDF
Tract de la CGT PSA Aulnay
25/01/2012

La direction vient d’annoncer que les réunions annuelles de discussions sur les salaires seront les 7 et 23 février. C’est de plus en plus tard alors que les hausses de prix n’attendent pas.

Comme chaque année, la CGT revendiquera une augmentation générale uniforme de 300 € par mois pour tous, pour favoriser les salaires les plus bas, contrairement aux augmentations en %.

Augmenter les salaires pour rattraper le retard de 2011

En 2011, l’augmentation de nos salaires était de +1,7 %, avec un mini de 34 € brut. Cela n’a même pas compensé la hausse officielle des prix de 2,5 % d’après l’INSEE. De plus, nous savons tous que l’indice officiel de l’INSEE ne correspond pas à la réalité : les prix des produits que nous achetons ont augmenté beaucoup plus que de 2,5 % !

Augmenter les salaires pour faire face aux augmentations des prix et des taxes

  • Augmentation du taux de la TVA de 5,5 à 7% pour certains produits et services : transports, abonnements télé, hôtellerie-restauration, certains travaux du bâtiment…
  • Doublement de la taxation sur les contrats de mutuelle, nouvelle taxe sur les sodas,…
  • Augmentation du prix du gaz et de l’électricité.
  • Augmentation prévue de la CSG qui va amputer nos salaires.

A la demande du patronat, la direction de PSA en tête, le gouvernement envisage de transférer  des cotisations sociales patronales sur une taxe anti-sociale. Joli cadeau pour les patrons : une partie des cotisations (qui permettent de financer la maladie, la retraite…) serait payée par toute la population et donc nous tous !

A Aulnay, la direction a prévu de passer l’usine en une seule équipe en janvier 2013 et fermer  en 2014. Mais nous devons, nous aussi, revendiquer des augmentations de salaire. Face à l’augmentation constante des prix et des taxes, nous sommes comme tout le monde : nos salaires doivent augmenter et suivre l’augmentation de tous les prix !

PSA n’a jamais été aussi riche !

11 milliards € en caisse, 200 millions € de rachat d’actions PSA en août dernier qui seront reversées sous forme de stock-options aux hauts cadres, 257 millions € de dividendes reversés aux actionnaires et 1,2 milliard de bénéfice en 2010. Et ce n’est pas parce que la direction de PSA pleure sur la baisse de 1,5 % des ventes (sur un record historique), qu’il faut la croire. Les caisses sont pleines !  

PSA a largement les moyens d’augmenter les salaires !

La CGT revendiquera :

  • Une augmentation de 300 € pour tous
  • L’augmentation de la participation employeur de 25 à 50 % de la mutuelle obligatoire.