La direction déroule son plan et prépare le terrain pour son annonce

Version imprimableVersion PDF
Tract de la CGT PSA Aulnay
24/05/2012

De multiples signes montrent que la direction continue à préparer le terrain à Aulnay mais aussi à Poissy en vue de la fermeture de l’usine.

Aulnay : Le retour de la politique de sanctions.

Depuis quelques semaines, de plus en plus de salariés, délégués ou non, sont convoqués et sanctionnés. Ce sont plusieurs convocations par semaine qui tombent. Les motifs invoqués sont toujours infondés :

  • Au Montage, la direction s’en prend, entre autre, aux salariés à restriction médicale à qui elle a retiré le poste de travail. Elle voudrait maintenant les forcer à changer d’atelier pour accepter un poste non adapté. Et ça se termine par une sanction pour refus de poste.
  • Au Ferrage, les motifs sont tout autant injustifiés et infondés. Des délégués sont accusés de distribuer des articles de presse du Figaro et des tracts sur les postes de travail ou dans les cafétérias.

Avec ses attaques, la direction voudrait décourager tous ceux qui militent contre la fermeture de l’usine et diviser les salariés. A chaque fois qu’elle a mené cette politique, la direction s’est retrouvée dans une impasse et cela a contribué à renforcer la solidarité entre tous les salariés. Les débrayages qui  rassemblent plusieurs dizaines de salariés en sont la preuve. C'est dans l'intérêt de tous de montrer notre solidarité face à la direction.

PSA n'arrêtera pas la mobilisation contre la fermeture de l'usine.

A Poissy : mise en place d’un VSD au Ferrage.

Lors du CE d’avril, la direction de Poissy a annoncé la création d’une équipe VSD au Ferrage après les congés d’été (fin août). Prévu pour la 208, la direction de Poissy n’a même pas caché en réunion que ce VSD pourrait produire aussi de la C3.

Mulhouse : la 208 démarre comme prévu début juin

Comme prévu dans le plan secret, la 208 démarre à Mulhouse début juin et montera en cadence régulièrement à partir de septembre ce qui soulagera peu à peu Poissy, qui pourra alors augmenter sa production de C3.

 

Saint- Ouen : surstock de pièces au Ferrage d’Aulnay

Récemment, une grande quantité de pièces (15 jours d’avance !) de Saint-Ouen est arrivée au Ferrage. Renseignements pris, c’est la même chose pour toutes les usines terminales (Poissy, Rennes, Sochaux et Mulhouse). La direction de Saint-Ouen invoque des travaux cet été.

En fait de travaux : c’est seulement le remplacement des transformateurs EDF et ce n’est pas la 1ère fois qu’à Saint-Ouen qu’il y a des travaux en été.

Mais c’est bien la 1ère fois qu’il y a 15 jours d’avance de pièces pour toutes les usines !

La direction de PSA aurait peur qu’en septembre, les salariés d’Aulnay, en bloquant Saint-Ouen, bloquent toutes les usines, qu’elle ne s’y prendrait pas autrement pour protéger sa production au niveau du groupe...

A quand la réunion tripartite ?

Le 2 mai, à l’occasion du débat, les salariés qui s’étaient rassemblés devant les studios avaient obtenu de la part de l’équipe de François Hollande un engagement ferme de l’organisation rapide d’une réunion tripartite (Ministre-PSA-Syndicats de PSA Aulnay).

Depuis l’élection Présidentielle et la nomination du nouveau Gouvernement, aucune nouvelle. Les seules nouvelles que nous avons tous eu, ce sont les affirmations de
M. Montebourg, le Ministre du redressement productif lors de son interview au JT de 20h de France 2, le jeudi 17 mai. Voilà ce qu'il a dit :

Question du  journaliste : « 3ème dossier chaud symbolique : PSA Aulnay où il n'y a aucune garantie au-delà de 2014, est ce que vous faites pression ? ».

Réponse de Montebourg : « Heureusement, nous avons du temps devant nous. PSA n'a jamais confirmé pour l'instant officiellement ou officieusement son désir de fermer le site. Il est vrai que l'échéance est en 2014 et que les décisions se prennent maintenant. Nous allons ouvrir la discussion avec la direction de Peugeot qui a des préoccupations de chute du marché automobile ».

Commentaires CGT : Oui la direction de PSA n'a pas encore annoncé officiellement la fermeture car elle avait prévu de laisser passer les élections. Nous considérons  justement que nous n'avons pas de temps devant nous et que nous ne devons pas attendre que PSA fasse son annonce.

Le Ministre reconnaît que les décisions doivent se prendre maintenant pour 2014. Raison de plus pour que PSA signe l'accord tripartite et s'engage à maintenir tous les emplois et attribue un nouveau véhicule en 2016.

Le Ministre annonce qu'il va ouvrir une discussion avec Peugeot. Très  bien, mais cette discussion entre le Ministre et la direction de PSA doit avoir lieu avec les syndicats de PSA Aulnay.

C'est l'engagement que l'équipe de Hollande avait donné aux salariés rassemblés le 2 mai, à l'occasion du débat télévisé.

Pour ne pas perdre de temps, les syndicats de PSA Aulnay ont signé un courrier commun pour demander à F. Hollande de respecter ses engagements et notamment d’organiser cette réunion tripartite très rapidement. Et pour nous, très rapidement, cela veut dire fin mai ou dans les premiers jours de juin. Il n'est pas question d'attendre et de perdre du temps. Ce courrier va être envoyé.

La CGT appelle tous les salariés à se réunir pour faire le bilan de la situation et discuter des futures actions que nous devons organiser pour continuer à mettre la pression sur PSA et sur le Gouvernement.

La direction déroule son plan et prépare le terrain pour son annonce