Le 9 octobre TOUS DANS L'ACTION

Version imprimableVersion PDF
Tract de la CGT PSA Aulnay
08/10/2012

Entrevue avec Montebourg

Vendredi, très tardivement la Cgt a été finalement invitée à une rencontre avec le Ministre M. Montebourg à l’occasion de son passage au salon de l’Auto samedi à 9 h30. A cette quatrième ( !) rencontre, la CGT a réaffirmé la position définie dans les Assemblées Générales : Blocage du plan de licenciement, Accord tripartite pour Aulnay sur les revendications des salariés, et non sur celles de la direction (réclamer des subventions pour une « revitalisation » ).

 

De ce point de vue rien n’a avancé !

Montebourg  a donné une date pour une réunion tripartite nationale sur les 8000 suppressions d’emplois, le 25 octobre. Cette date est très tardive puisque le rapport d’expertise sera rendu fin novembre. Et nous ne connaissons pas l’ordre du jour de cette réunion ! 

Sur Aulnay : il y a une réunion  prévue, mais qu’avec le préfet le 8 novembre, et M. Weil, directeur des programmes de PSA. Autant dire que tout reste à faire !

Le gouvernement a les moyens d’imposer à PSA la suspension du plan de licenciement Varin. Quelle signification aurait une négociation où tout est décidé d’avance et où les salariés ne peuvent pas avancer l’exigence d’une garantie pour que tout le monde conserve un emploi sans diminution de leur salaire.

C’est pour cela qu’il faut se mobiliser massivement mardi 9 octobre

  1. Au salon de l’automobile 
    Jeudi dernier, les deux Assemblées Générales (équipe A et B) des salariés ont une fois de plus voté pour appeler à se rendre en masse au salon de l’automobile, le 9 octobre au matin.

Nous ne serons pas seuls. De nombreuses entreprises de la filière Automobile viennent au salon manifester. Ces salariés viennent affirmer leur volonté de lutter contre les licenciements, contre la fermeture d’Aulnay, avec nous, travailleurs d’Aulnay.

Car si nous subissons à Aulnay l’attaque la plus forte, c’est bien l’ensemble des travailleurs de l’automobile qui sont attaqués soient directement menacés par des licenciements soit par des aggravations des conditions de travail et des baisses de salaires. 

  1. En manifestation à PARIS

La confédération Européenne des Syndicats, regroupant 190 syndicats en Europe, appelle à une journée contre les licenciements et les fermetures d’usine. La manifestation partira de Place d’Italie. 

 

Un appel à la grève est posé pour la journée du 9 octobre.

Rassemblement dans les ateliers après la première pause du matin.

Départ en car à 9 heures sur le Parking,

Arrivée au salon vers 10 h 30.

Ensuite départ du salon à 13 h.

Et à 14 h manifestation de place d’Italie à  la Gare Montparnasse