Manifestation de samedi : un succès qui appelle très vite d'autres actions !

Version imprimableVersion PDF
Tract de la CGT PSA Aulnay
21/02/2012

 

La première manifestation organisée par les salariés de l’usine a été un succès : nous avons rassemblé près de 2 000 personnes dont plusieurs centaines de l’usine.

Si cette manifestation a pu avoir lieu et être un succès, c’est d’abord et avant tout grâce aux travail des centaines de salariés, pour la majorité non délégués qui ont distribué des tracts sur les marchés, dans les boîtes aux lettres ou tout simplement qui en ont discuté autour d’eux, invitant les familles, les amis et les voisins.

 Toute l’organisation et la direction de la manifestation a été assurée par des salariés de l’usine (la sécurité et le service d’ordre, les relations avec la Préfecture de police et les services de la mairie, les relations avec les partis politiques…).

 Cette manifestation est plus qu’une simple manifestation. C’est une démonstration au gouvernement et à la direction, que les salariés de PSA Aulnay peuvent s’organiser et sauront à l’avenir défendre leurs intérêts collectivement et efficacement.

Nous pouvons tous être fiers du travail accompli !

 S’il y a un enseignement à tirer de cette manifestation,

c’est que pour organiser nos futures actions, nous devrons compter sur nous-mêmes.

 Des délégations de la CGT des usines du groupe tenaient à soutenir notre combat en étant présentes (Sochaux, Rennes, Poissy, Sept Fons, Saint-Ouen, Vélizy, La Garenne, Melun).

Des délégations CGT des usines Renault Flins et Renault Cléon étaient aussi présentes.

 Les partis politiques étaient invités à venir nous soutenir en défilant à la suite de notre cortège. Un représentant de chaque parti a pris la parole (par ordre alphabétique) : Arline Archambaud (Verts), Nathalie Arthaud (LO), Claude Bartolone (PS), Martine Billard (PG), Hervé Brami (PCF) et Philippe Poutou (NPA) ainsi que le maire d’Aulnay, Gérard Ségura.

 La production en deux équipes en 2013 ?

Vendredi dernier, le directeur de l’usine aurait annoncé qu’en 2013, l’usine tournerait en deux équipes. Très bien ! S’il veut vraiment nous convaincre, qu’il l’écrive noir sur blanc. Les promesses de la direction à la veille d’une mobilisation ne sont pas étonnantes. Elles ont comme objectif de tenter de démobiliser. En vain ! On en entendra d’autres…

 Maintenant, nous ne devons pas attendre 1 mois pour nous mobiliser.

 

Nous devons nous réunir et décider après la semaine de chômage de la prochaine action afin de profiter de la période électorale pour nous faire entendre afin de faire pression sur le gouvernement et sur la direction de PSA.