MUTUELLE PSA : On peut changer les choses

Version imprimableVersion PDF
Tract de la CGT PSA Aulnay
17/10/2011

 

MUTUELLE PSA : On peut changer les choses.

 

PSA a donné aux syndicats jusqu’au 28 octobre pour signer le projet de mutuelle. Si cet accord est signé tel quel, la mutuelle sera obligatoire et les retraits se feront sur nos payes à partir de juillet 2012.

Une mutuelle c’est nos dépenses de santé de nos familles et cela touche directement nos salaires et donc notre vie privée. C'est à nous décider !

 

Pourquoi la direction n’a organisé aucune réunion d’information sur sa mutuelle ? Tous les RG ont reçu dès le lundi 10 octobre, un argumentaire complet. D’habitude, elle sait mettre le paquet.

La direction aurait-elle peur de devoir s’expliquer et de faire face à la réaction des salariés ?

De toute évidence, elle est mal à l’aise car :

Ø    Comment justifier le caractère obligatoire alors que la loi permet le volontariat ?

Ø     Comment justifier qu’on sera obligé de résilier notre mutuelle et de prendre la sienne alors que la fermeture de l’usine est planifiée pour 2014 !

Si la mutuelle PSA était si avantageuse, elle n’aurait pas besoin d’être obligatoire.

 

Ø    Comment justifier que la cotisation soit calculée sur un salaire net de 2 300 € par mois ?

Ø    Comment justifier que les petits salaires payent, en proportion, 3 fois plus que les hauts revenus ?

Ø     Comment justifier que PSA ne finance que 25 % la formule de base et 0% l’option et celle des retraités ? Ce n’est pas à 62 ans qu’on va aller chercher une nouvelle mutuelle !

 

Vous êtes nombreux à nous dire : «Si c’est obligatoire, cela devrait être réparti au minimum moitié/moitié». Les dépenses de santé sont trop grandes et notre pouvoir d’achat a trop diminué pour se permettre de passer à côté d’une mutuelle qui soit réellement avantageuse pour les salariés.

Avec nos bas salaires, nous ne pouvons pas accepter de payer plus !

Avec ces 11 milliards en caisse, PSA a largement de quoi financer au moins 50 %.

 

Résultat provisoire de la pétition : Plus de 1 100 signatures !

Que tous ceux qui n’ont pas encore signé, le fassent sans tarder.

 

Le même jour, dans toutes les usines PSA de France, la CGT organise la remise des pétitions :

Comme à Sochaux, Poissy, Mulhouse, Valenciennes, … nous appelons tous les salariés à débrayer massivement pour donner du poids à la pétition.

Il ne faut pas attendre que l’accord soit signé pour agir !

C’est avant le 28 octobre qu’il faut nous faire entendre de tous (direction et syndicats) !

 

Pour dire à la direction qu’une mutuelle obligatoire

n’est pas d’actualité et que c'est à nous de choisir !

 

Débrayage d’1 heure Mercredi 19 octobre

RDV cafétéria Montage et remise de la pétition à la direction

 

Equipe B : pause de 8h30 à 9h30

Equipe A : pause de 16h50 à 17h50