Préparons la suite sans attendre l’annonce de la direction.

Version imprimableVersion PDF
Tract de la CGT PSA Aulnay
30/05/2012

Comité Central d’Entreprise mardi 29 et mercredi 30 mai

A l’ordre du jour de ce CCE à Paris, il y a un point sur la GPEC. C’est à dire sur les 6800 suppressions d’emploi que la direction voulait à la fin de l’année dernière.

La CGT continuera à défendre la nécessité de la répartition des productions sur tous les sites pour que tout le monde puisse travailler et qu’il n’y ait aucune réduction d’effectif.

Rappelons que la direction a signé des dizaines de conventions avec l’Etat en promettant de maintenir l’emploi en échange des subventions de l’Etat pour le  paiement du chômage partiel (APLD). 

Les syndicats de PSA Aulnay écrivent à F. Hollande

Le nouveau gouvernement dit que la défense de l’emploi est sa priorité. Comment pourrait-il dire autrement quand on sait que 45 000 emplois sont menacés par des plans sociaux dans 46 grandes entreprises ?

Une nouvelle lettre a donc été envoyée à F. Hollande au nom de tous les syndicats d’Aulnay pour demander l’organisation d’une réunion tripartite le plus rapidement possible. Cette lettre a été communiquée à la presse lundi soir. ( au verso de ce tract)

« C’est maintenant que les décisions doivent être prises » : c’est ce qu’a déclaré, Montebourg, ministre du Redressement productif, le 17 mai sur France 2.  

Effectivement, nous n’avons aucun intérêt à attendre que la direction annonce officiellement la fermeture d’Aulnay. Initialement, elle avait prévu de le faire après les élections. Donc à partir du mois de juillet, elle peut le faire à tout moment.

En tout cas, il est clair que PSA craint une mobilisation des salariés.

C’est pour cette raison que la direction multiplie les pressions en tout genre (mutations plus ou moins forcées, sanctions, etc...) en espérant nous démoraliser. Le débrayage de plus d’une centaine de travailleurs de mardi, comme ceux de la semaine dernière viennent rappeler à la direction que nous nous opposerons à sa politique du pire.

Depuis un an nous avons su faire parler de nous, continuons !

Jeudi 31 mai, à 14 h à la porte 3

Compte-rendu du CCE avec Conférence de Presse

Nous appelons à un débrayage pour permettre à tous les salariés qui le souhaitent,

de participer à ce rassemblement.